Les thématiques 2019

Les thématiques 2019

L'agriculture en Haute-Loire constitue une force économique de premier plan : elle occupe près de la moitié de la surface du département. Elle entretient et occupe l'espace, et fait vivre tout le territoire !

Les Jeunes Agriculteurs Haute-Loire ont à cœur de présenter aux yeux de tous une agriculture largement caractérisée par son ancrage en zone de montagne, fière de son autonomie alimentaire par ses cultures animale et végétale qui s’autosuffisent, ainsi que son élevage en pâture. Il s’agit également de dépeindre à l’échelle départementale comme nationale des savoir-faire innovants puisant dans les énergies renouvelables.

EN PARALLÈLE DU CONCOURS DE LABOUR, JIM PRÉPARE DE NOMBREUSES SURPRISES ET SAURA RYTHMER CES TROIS JOURNÉES AVEC SUCCÈS !

Bienvenue en Haute-Loire, la « terre du milieu » à la française !

Des bosses, des creux … quel étrange territoire tout en relief … et pour cause : son héritage volcanique, non seulement au niveau des paysages mais aussi de ses matériaux qui la façonnent.

Dans le tableau altiligérien, les volcans dominent en étant profondément endormis. Le Mont Mézenc culmine à 1753 mètres, alors que les deux-tiers du reste du département avoisinent les 800 mètres d’altitude. La météo y est surprenante avec ses amplitudes thermiques, allant des chaleurs lourdes des plaines du Brivadois aux blizzards glacés (localement appelés « la burle ») qui paralysent les plateaux. Qu’on ne s’y méprenne pas : le climat est un véritable atout pour les agriculteurs qui entretiennent les paysages en travaillant leurs terres tout au long de l’année.

Car oui, les Jeunes Agriculteurs de Haute-Loire souhaitent montrer au grand public que les zones de montagne sont pleines de ressources et leur savoir-faire exceptionnel.

En Haute-Loire, l’élevage est roi ! Au chaud dans les bâtiments lors des hivers, les bêtes sont de sortie dès les beaux jours arrivant : c’est grâce au pâturage que les paysages vivent et se renouvellent.

Si les vaches laitières sont d’importance en Haute-Loire, les agriculteurs du département sont également tournés vers les vaches allaitantes, les moutons, les chèvres, les cochons, les poules et les lapins … Bref, tous ces animaux seront présentés au grand public lors des Terres de Jim 2019 sous toutes leurs races. Le pôle animal retranscrira les différentes temporalités que les bêtes sont amenées à vivre allant d’une véritable grange animée grandeur nature aux temps des pâtures !

En Haute-Loire, cultures et élevages s’entremêlent ! Les agriculteurs y pratiquent une « polyculture-élevage » : ils sèment, cultivent les sols dont les récoltes nourrissent leurs bêtes. C’est le surplus qui est commercialisé, des récoltes qui sont donc destinées non seulement aux élevages comme à tout un chacun !

Partant à la découverte du lien entre le végétal et l’animal, le visiteur expérimentera un parcours complet, où cultures et élevages œuvrent à l’autonomie alimentaire des élevages.

L’ensemble des cultures de la Haute-Loire sera présenté sur les trois jours : l’herbe et les prairies naturelles, représentant plus de la moitié des surfaces agricoles du département, seront représentées à leur juste valeur, véritables atouts pour une agriculture respectueuse de l’environnement. Seront également présents parmi nous : la Lentille verte du Puy-en-Velay AOP, culture phare du département qui sera mise à l’honneur, ainsi que la pomme de terre, l’orge, le tournesol, le blé, le maïs, les fruits rouges, … Les Jeunes Agriculteurs Haute-Loire ont imaginé des plateformes où le visiteur pourra déambuler pour comprendre les techniques de culture. Une plateforme entière sera destinée à l’intérêt de la rotation des sols : une véritable garantie de la préservation des sols et des ressources qu’ils contiennent, car ne l’oublions pas, les Jeunes Agriculteurs sont tournés vers l’avenir et vers celui de leurs terres.

Les Jeunes Agriculteurs Haute-Loire travaillent au quotidien grâce aux énergies renouvelables.

Depuis l’énergie solaire grâce aux panneaux sur les bâtiments, en passant par le broyage des déchets des haies jusqu’à la méthanisation : les idées et les savoir-faire ne manquent pas. 

Les énergies renouvelables sont donc au cœur des têtes et entre les mains des agriculteurs du département. Car, une fois encore, les Jeunes Agriculteurs Haute-Loire sont tournés vers l’avenir : les énergies renouvelables n’en sont pas l’unique expression. Le recyclage des déchets tels que des bâches ou des films plastiques d’enrubannage fait partie également entièrement de leur activité.

Les bouches à nourrir sur la planète ne cessent d’augmenter : nous sommes désormais 7,6 milliards de voisins (alors qu’on était « seulement » 5 milliards en 1980). Et pourtant, le monde agricole s’amenuise : la France, pays riche et fière de son patrimoine rural, est passée du million d’exploitations agricoles en 1988 à seulement 452 000 en 2017.

Le défi des agriculteurs pour le monde de demain, c’est œuvrer par leur petit nombre pour plus nombreux. Leur principale alliée dans ce challenge : l’innovation technologique. Moins nombreuses mais gagnant en productivité et en efficacité, les exploitations agricoles ont changé de visage et continuent d’évoluer.

Robots de traite, de désherbage, drones, outils connectés en tout genre … autant d’instruments qui demandent à l’agriculteur d’être de plus en plus adaptable aux aléas de la modernisation. Du détecteur de vêlage et de chaleur, aux distributeurs automatiques de concentrés pour les vaches et aux distributeurs d’eau pour les veaux … les Big Data ne sont pas uniquement destinées à nous autres, bipèdes humains !

Grâce aux démonstrations de ces différents robots et outils, le grand public pourra découvrir lors des Terres de Jim 2019 que l’agriculture d’aujourd’hui ne ressemble plus au paysan avec sa charrue et son bœuf : car l’agriculteur aussi sait vivre avec son époque !